mine-dor-essakane-burkina-faso

Mine d'or Essakane, Burkina Faso

Propriétaire :

IAMGOLD à 90 %, gouvernement du Burkina Faso à 10 %.

Emplacement

La mine Essakane est située dans la partie nord-est du Burkina Faso, en Afrique de l’Ouest. Elle chevauche la frontière entre les provinces d’Oudalan et de Séno, dans la région du Sahel du Burkina Faso, et se trouve à environ 330 km au nord-est de la capitale, Ouagadougou. Elle est située à 42 km à l’est de la grande ville la plus rapprochée et de la capitale provinciale d’Oudalan, Gorom-Gorom.

Le Burkina Faso est un pays enclavé entouré des six pays suivants : le Mali au nord, le Niger à l’est, le Bénin au sud-est, le Togo et le Ghana au sud et la Côte d’Ivoire au sud-ouest. Sa superficie couvre 274 000 km2 et sa population est estimée à plus de 18 000 000 d’habitants. Le gisement d'Essakane se situe à l'intérieur d'un permis d'exploration couvrant 100,2 km2 bordé par six permis d'exploration couvrant une superficie totale de 1 266 km2.

haut de la page

Historique

IAMGOLD a commencé à gérer le projet Essakane après avoir fait l'acquisition d'Orezone Resources en février 2009. Essakane est entrée en production commerciale en juillet 2010. L'expansion de l'usine à Essakane visant à accueillir une proportion croissante de roche dure a été achevée à la fin de 2013.

Géologie

Le gisement d'Essakane se trouve dans la ceinture de roches vertes Gorouol du Paléoprotérozoïque dans le nord du Burkina Faso. La stratigraphie locale peut être subdivisée en une succession Birimienne de métasédiments à faciès de schistes verts inférieurs (méta-argilites, arénites et volcano-sédiments), de conglomérats et de volcanites felsiques subordonnées, et une succession Tarkwaïenne sous-jacente comprenant des métasédiments détritiques siliceux, des conglomérats. Chaque succession contient des unités intrusives mafiques qui, ensemble, comprennent jusqu’à quarante pour cent de la section stratigraphique totale.

La région montre les signes d’au moins deux événements de déformation. Les éléments structuraux D1 tels l’anticlinal encaissant d’Essakane sont repliés par une série de plis F2 orientés nord-nord-est. Une déformation plus tardive s’est produite à la marge d’un batholithe calco-alcalin dans le sud du secteur du projet. La faille Markoye s’allonge en direction nord-nord-est à travers la portion ouest du secteur du projet et sépare les roches paléoprotérozoïques du terrain de granite-gneiss d’âge Archéen à l’ouest.

haut de la page

Minéralisation

Essakane est un gisement aurifère orogénique caractérisé par des stockwerks de quartz-carbonate et est encaissé dans une séquence d’arénite et d’argilite Birimienne. Le gisement se trouve dans un anticlinal asymétrique vertical qui plonge peu profondément vers le nord-ouest. La plus forte concentration de veines de quartz et de minéralisation aurifère se trouve dans la principale unité d’arénite, épaisse de 50 à 70 m, et également dans la zone de charnière et dans le flanc est du pli de l’anticlinal encaissant.

Il y a deux contrôles structuraux distincts sur la minéralisation aurifère : (i) l’or associé à la strate de déformation parallèle, et (ii) l’or associé aux structures formées par le plissement de l’anticlinal. Les ensembles de veines sont complexes et consistent en : (i) des veines de quartz parallèles laminées et déposées en strates, (ii) des extensions de veines de quartz tardives et au pendage abrupt, et (iii) des veines planaires axiales et des veinules mises en place par des fluides sous pression dans la zone axiale du pli.

L’altération de l’unité encaissante d’arénite consiste généralement en un assemblage séricite > carbonate > silice ± albite ± arsénopyrite ± pyrite. L’arsénopyrite et la pyrite sont présentes dans et autour des veines de quartz ou sont disséminées dans l’ensemble des secteurs d’altération des épontes. Des traces de chalcopyrite, de pyrrhotine, de galène et d’hématite se trouvent également avec l’arsénopyrite. L’or est présent en particules libres dans les veines ainsi qu’en intercroissance dans l’arsénopyrite sur les parois des veines ou dans les roches encaissantes. Le profil régolithique dans le secteur du dépôt consiste en un à trois mètres de latérite, une zone supérieure de saprolithe épaisse de 30 à 50 mètres et une zone de saprolithe inférieure d’une épaisseur de 10 à 30 mètres posée sur de la roche fraîche compétente. Le dépôt Essakane a un allongement de 2 500 m et est ouvert au nord, bien que la minéralisation économique suive le pendage du pli pour devenir progressivement plus profonde. La présence de la minéralisation a été confirmée jusqu’à une profondeur de 270 m à la verticale sous la surface, mais la pleine étendue dans la charnière du pli et dans le flanc du pli est n’a pas encore été testée.

haut de la page

Extraction

Malgré le déclin de la proportion de roche molle, la combinaison de l’accroissement de la capacité de débit et de l’amélioration des teneurs provenant du cœur du gisement continue de faire augmenter les niveaux de production chaque année.

Le mélange de minerai alimentant l'usine renferme deux types de minerai : de la roche fraîche représentant environ 80 % de l'alimentation de l'usine et les 20 % restant en grande partie de saprolite.

L'extraction minière s'effectue par des méthodes conventionnelles, soit le forage, le sautage, le chargement et le transport en surface à l’aide d’une flotte de véhicules appartenant à la mine.

haut de la page

Traitement

L'alimentation de l'usine comprend un mélange de deux types de minerai provenant de la fosse de la zone principale d'Essakane, composée de roche dure et de roche de transition. L'alimentation future en provenance de la fosse Falagountou fournira une nouvelle matière de saprolite pour alimenter l'usine au début et par la suite du minerai de transition et de roche dure.

Le traitement du minerai d’Essakane s’effectue par deux étapes de concassage, le broyage par SAG, broyeur à boulets et concasseur ainsi que l’usine de traitement de charbon en lixiviation (CEL). À la suite de l'agrandissement de l'usine achevée en 2014, la capacité nominale de l'usine est passée à 10,8 tmpa.

haut de la page

Perspectives

Le débit de l’usine d’Essakane a continué de s’accroître, malgré l’augmentation de la proportion de roche dure à 80 % à la fin de 2016. En 2017, les efforts porteront de nouveau sur l'optimisation minière, la diminution des coûts unitaires et l'accroissement de l'efficacité à la mine et à l’usine, tout en composant avec une plus grande proportion de roche dure. En 2017, la production d’or attribuable devrait se situer entre 370 000 et 380 000 onces.

La révision du plan de durée de vie d’Essakane réalisée en décembre 2015 indique une durée de vie de 8,2 années et une production moyenne d'or attribuable de 368 000 onces par année. Compte tenu des résultats positifs obtenus jusqu'à maintenant, la Société continue d'explorer les vastes terres d’Essakane couvrant 1 300 kilomètres carrés et d'examiner les possibilités de prolonger la durée de vie de la mine grâce au gisement satellite Falagountou à proximité et aux études en cours concernant un projet de lixiviation en tas.

Alertes Nouveautés

Adresse courriel *