Exploitations

Sommaire des réserves et des ressources

RÉSERVES ET RESSOURCES 2011(1)

RÉSERVES 13,3 millions d’onces prouvées et probables
RESSOURCES 18,2 millions d’onces mesurées et indiquées
  5,8 millions d’onces présumées

1Les ressources comprenaient les réserves.

RÉSERVES AURIFÈRES ATTRIBUABLES

 


PROUVÉES PROBABLES
31 décembre 2011 Tonnes
(000)
(g/t Au) Onces
contenues
(000)
Tonnes
(000)
(g/t Au) Onces
contenues
(000)
Rosebel (95 %)1

102  417

1,0

3 155

83 964

1,0

2 575

Essakane (90 %)2

   

 

109 245 

1,1

3 472

Sadiola (41 %)3

10 382

2,1

280

96,727

1,6

2 018

Yatéla (40 %)4

930

0,6

8

2 001

  1,8

         45

Division Doyon (100 %)5

59

12,3

23

104

 12,4

42

Quimsacocha (100 %)


8 098

  6,5

1 682

Total des réserves prouvées et probables

413 927

1,3

13 300


1Les réserves minérales de Rosebel ont été estimées au 31 décembre 2011 en utilisant un prix de l'or de 1200 $ l'once alors que les ressources minérales ont été estimées au 31 décembre 2011 en utilisant un prix de l'or de 1400 $ l'once; les ressources et réserves minérales ont été estimées selon les normes de la NI 43-101.

2Les réserves minérales d'Essakane ont été estimées au 31 décembre 2011 en utilisant un prix de l'or de 1200 $ l'once alors que les ressources minérales ont été estimées au 31 décembre 2011 en utilisant un prix de l'or de 1400 $ l'once; les ressources et réserves minérales ont été estimées selon les normes de la NI 43-101.

3Conformément au code JORC, les réserves minérales de Sadiola ont été évaluées au 31 décembre 2011 en utilisant un prix de l’or de 1100 $ US l’once; les ressources minérales, ont été évaluées au 31 décembre 2011 en utilisant un prix de l’or de 1600 $ US l’once.

4Conformément au code JORC, les réserves minérales de Yatéla ont été évaluées au 31 décembre 2011 en utilisant un prix de l’or de 1300 $ US l’once; les ressources minérales ont été évaluées au 31 décembre 2011 en utilisant un prix de l’or de 1300 $ US l’once.

5La division Doyon comprend les réserves minérales de la mine d'or Mouska et les ressources des mines d'or Doyon et Mouska. Les réserves minérales ont été estimées au 31 décembre 2011 en utilisant un prix de l’or de 1200 $ US l’once alors que les ressources minérales ont été estimées au 31 décembre 2011 en utilisant un prix de l’or de 1400 $ US l’once. Les ressources et réserves minérales ont été estimées selon les normes de la NI 43-101.

RESSOURCES AURIFÈRES ATTRIBUABLES 1,2,3,4

  MESURÉES INDIQUÉES PRÉSUMÉES
31 décembre 2011 Tonnes
(000)
(g/t Au) Onces
contenues
(000)
Tonnes
(000)
(g/t Au) Onces
contenues
(000)
Tonnes
(000)
(g/t Au) Onces
contenues
(000)
Rosebel (95 %) 158 043 1,0 4 607 105 072 1,0 3 112 13 876 0,7 278
Essakane (90%)       139 620   1,1  4 262  24 128  1,1  797
Sadiola (41 %) 21 906 1,4 393 150 109 1,6 3 078 45 040 1,6 926
Yatéla (40 %) 1,048 0,8 10 2 782 2,3 81 806 2,8 29
Division Doyon (100 %)  375  5,4  65 925  5,9  175  1 597  5,7  291
Westwood (100 %)


779 12,3 308 9 411 11,3 3 407
Quimsacocha (100 %)


9 935 6,6 2 107 299 6,3 61
Total des ressources
mesurées
et indiquées
590 594 1,3 18 198





Total des ressources
présumées
95 157 2,4 5 789





1Les ressources mesurées et indiquées comprennent les réserves prouvées et probables.

2Dans les exploitations souterraines, les ressources minérales ont une dilution et une récupération minière similaires à celles des réserves minérales.

3Dans les exploitations minières, les ressources mesurées et indiquées qui ne sont pas des réserves minérales ne sont pas considérées économiquement viables au prix de l’or utilisé dans le calcul des réserves, mais on croit qu’elles possèdent un potentiel raisonnable d’extraction rentable.

4Bien que les « ressources mesurées », les « ressources indiquées » et les « ressources présumées » sont des catégories de minéralisation reconnues et qui doivent être divulguées selon les réglementations canadiennes, la SEC ne les reconnaît pas. La divulgation des onces contenues est permise en vertu des réglementations canadiennes; cependant la SEC ne permet généralement le rapport des ressources qu’en tant que tonnage et teneur en place. Voir la note « Mise en garde à l’intention des investisseurs des États-Unis ».

RÉSERVES ET RESSOURCES DE NIOBIUM 1,2,3,4,5,6

31 décembre 2011 Tonnes
(000)
Teneur
% Nb2O5

Nb2O5 contenu(millions de kilogrammes)

Niobec (100 %) Réserves probables 419 208 0,42 1 746

Ressources mesurées 235 269 0,44 1 028

Ressources indiquées 250 233 0,39 986

Ressources mesurées et indiquées 485 502 0,41 2 014

Ressources présumées 155 376 0,35 547

1Les ressources mesurées et indiquées comprennent à 98 % des réserves probables. Selon le scénario par bloc foudroyé environ 2 % des ressources mesurées et indiquées comprises dans les réserves probables sont légèrement sous la teneur de coupure de 0,20 % de Nb2O5 par tonne (avant la récupération) utilisée pour la déclaration des ressources. Ce matériel représente seulement 5,8 millions de tonnes à une teneur moyenne de 0,18 % de Nb2O5 pour 10 millions de kilogrammes de Nb2O5 contenu.

2Dans les exploitations minières, les ressources mesurées et indiquées qui ne sont pas des réserves minérales ne sont pas considérées comme étant économiquement viables au prix de l’or utilisé dans le calcul des réserves, mais on croit qu’elles possèdent un potentiel raisonnable d’extraction rentable.

3Les réserves minérales ont été estimées au 31 décembre 2011 en utilisant le scénario par bloc foudroyé tiré de l'étude de préfaisabilité selon un prix de 45 $ par kilogramme de niobium incluant le matériel de dilution. Les ressources minérales ont été estimées d'après une teneur de coupure de 0,20 % de Nb2O5 par tonne (avant la récupération) selon le scénario par bloc foudroyé.

4Il existe un large volume de matériel à l'intérieur du plan de bloc foudroyé se classant dans la catégorie des ressources mesurées. Toutefois, en raison de l'incertitude pouvant se rattacher au mouvement des matières, la catégorie « probable » a été appliquée à la réserve.

5Des ressources minérales présumées et non classées qu'il est impossible de séparer seront extraites d'après de scénario par bloc foudroyé. Le matériel présumé et non classé contient supposément une teneur semblable aux ressources mesurées et indiquées, même si elles comportent une faible certitude pour être classifiées dans les ressources mesurées et indiquées. Aux fins d'estimation des réserves minérales, qui selon les définitions de l'ICM comprennent les matériaux dilués, le tonnage du matériel présumé et non classifié a été inclus. Ce matériel est considéré comme de la dilution minéralisée qui sera incluse dans l'estimation des réserves minérales et dans le plan de production.

6Les ressources et réserves minérales ont été estimées selon les normes de la NI 43-101.