Exploitations
ContentImage

Projet Westwood, Canada

Extraction et Traitement
Extraction

La méthode d’extraction prévue pour le projet  Westwood est celle par forage long trou à retrait longitudinal. Tous les chantiers nécessiteront le remblai de façon à assurer la stabilité et une faible dilution. L’option retenue est l’utilisation du remblai en pâte en combinaison avec le remblai rocheux. Cette méthode est présentement utilisée à la mine Doyon.

Une évaluation de base de la mécanique des roches a été faite en utilisant des données de la mine Doyon pour un environnement semblable. Une campagne de mécanique des roches est en cours afin d’optimiser la dimension des chantiers, leur séquence de minage et l’emplacement des infrastructures souterraines.

La cadence de production sera de 2 200 tonnes par jour (800 000 tonnes par an) pour en tirer 200 000 onces d’or annuellement afin d’atteindre la rentabilité. Le démarrage de la mine devrait prendre quatre ans et elle devrait être en production pendant au moins 16 années, sur la base des ressources présentement identifiées. L’étude courante reporte l’extraction des zones riches en métaux usuels à la fin du projet afin de refléter les présents prix déflationnistes des métaux de base. Afin d’atteindre la cible de production, la mine fonctionnera sur deux quarts de travail de 10 heures, 7 jours par semaine.

TRAITEMENT

Le traitement du minerai se fera à l’usine de charbon en pulpe (CIP) du complexe Doyon. Cependant, le projet sera divisé en deux phases.

Dans la première phase, seule la minéralisation aurifère sera traitée à l’usine. Au cours de la première année d’exploitation, la minéralisation de Westwood sera traitée à un taux de 700 000 tonnes par an. Par après, le tonnage sera augmenté jusqu’à la capacité de 800 000 tonnes par an. Le circuit de cuivre de Mouska sera temporairement converti en un circuit de désulfuration. La capacité de destruction du cyanure sera augmentée pour traiter les résidus générés.

Dans la seconde phase, la capacité du circuit de flottation du cuivre existant sera accrue. Un circuit de flottation du zinc sera ajouté et un nouveau circuit de désulfuration sera installé afin d’entreprendre la réhabilitation des parcs à résidus.

Le minerai sera expédié par camion à l’usine Doyon (à deux kilomètres de distance) pour être concassé et broyé. Le circuit de broyage du minerai utilisera le broyeur semi-autogène existant et un broyeur à boulets de 1 000 CV.

L’actuel circuit de flottation de Mouska sera utilisé pour la flottation du cuivre dans la seconde phase du projet. Trois grands réservoirs de flottation seront ajoutés afin d’augmenter le temps de rétention et le présent épaississeur du concentré de cuivre (3,6 mètres) sera remplacé par un plus grand (6 mètres) afin de pourvoir à la plus forte demande. Un nouveau circuit sera installé pour la flottation du zinc. L’usine de remblai en pâte sera rapprochée du puits de Westwood afin de permettre une distribution par gravité de la pâte lorsque requise par l’infrastructure souterraine.

L'usine de Doyon a produit jusqu’à 250 000 onces d’or par année dans les années 1990. Le circuit de récupération de l’or existant aura plus que la capacité nécessaire pour traiter la production annuelle de Westwood.