Exploitations
Content Image

Projet Côté Gold, Ontario

GÉOLOGIE ET MINÉRALISATION

GÉOLOGIE

Le dépôt repose sur les roches de la ceinture de roches vertes de Swayze qui représente le prolongement sud-ouest de la ceinture de roches vertes de l’Abitibi dans la Province du Supérieur. La ceinture de Swayze contient un éventail de type de roches ignées extrusives et intrusives allant de compositions ultramafiques à felsiques en plus de roches sédimentaires d’origine chimique et clastique. La ceinture de roches vertes de Swayze a subi un historique structural long et complexe de plissement polyphasé, de développement de foliations multiples, de zones ductiles soumises à de fortes tensions et de mise en place tardive de failles cassantes.

 Le canton de Chester couvre un étroit assemblage de roches vertes qui divise le complexe granitoïde de Kenogamissi au sud. Une partie de la bordure nord du complexe granitoïde de Ramsey-Algoma s’appelle le complexe granitoïde de Chester (« CGC »). Le sous-sol du dépôt de Côté Lake est constitué de méta-volcanites pyroclastiques calco-alcalines de composition felsique à intermédiaire (groupe de Chester), de roches intrusives granitoïdes felsiques à intermédiaires (nommément tonalite, trondhjémite, granodiorite et  diorite du CGC) et de migmatites reliées. Les roches granitoïdes sont très hétérogènes, ce qui reflète les nombreuses phases ignées intrusives primaires, la migmatisation et l’assimilation de vieilles roches encaissantes, d’enclaves locales et de débris des lithologies supracrusturales injectées.

MINÉRALISATION

Le dépôt du projet Côté Gold consiste en une minéralisation d’or de teneur faible à modérée avec plus ou moins de cuivre et associée à des roches intrusives bréchifiées intermédiaires à felsiques et localement mafiques. La nature de la minéralisation et de l’altération suggère un dépôt du genre porphyre. À l’échelle de la région, deux différents types de minéralisation sont reconnus. La minéralisation d’importance historique peut être qualifiée d’associée aux veines de quartz et fractures, alors que la découverte plus récente du dépôt de Côté Lake représente un vaste système minéralisé associé à des roches intrusives altérées et bréchifiées interprété comme étant un dépôt porphyrique aurifère d’âge Archéen. L’étendue et les limites du volume minéralisé encaissant le dépôt de Côté Lake ne sont pas encore définies, mais il a une étendue est–nord-est d’au moins 1 200 m, une largeur de 100 m à 300 m et une profondeur de plus de 500 m. La zone minéralisée demeure ouverte sur l’allongement et en profondeur. Les forages soutiennent une compréhension grandissante de la géologie où un noyau bréchifié dans la diorite est entouré de granodiorite. Un système hydrothermal a recouvert le volume de roche bréchifiée par le magmatisme et développédes zones, pour le moment peu définies, d’altératio propylitique et potassique.

RESSOURCES MINÉRALES

Une estimation mise à jour de la ressource minérale a été publiée le 4 octobre 2012; elle prenait en compte les résultats d’analyse des 79 forages additionnels (44 856 m) exécutés depuis l’estimation annoncée par Trelawney Mining & Exploration Inc. le 24 février 2012. L’estimation de la ressource a été préparée par Roscoe Postle Associates (« RPA ») et présentée selon les directives de la Norme canadienne 43-101 et les meilleures pratiques en matière d'estimation du ICM. L'estimation des ressources a été préparée par le géologue principal associé de RPA, Jamie Lavigne, géologue professionnel, et les vérifications et les données géostatistiques par Mohan Srivastava, géologue professionnel. La mise à jour du rapport technique NI 43-101 sera déposée sur SEDAR à www.sedar.com le ou avant le 24 octobre 2012.

L’estimation rapporte une ressource indiquée de 131 millions de tonnes d’une moyenne de 0,84 g Au/t, soit 3,56 millions d’onces d’or contenu. Le tableau 1 présente la ressource minérale à une teneur de coupure de 0,3 g Au/t, ainsi que diverses autres teneurs de coupures additionnelles à des fins de comparaison. La ressource minérale actuelle représente une augmentation de 274 % par rapport à l’estimation précédente rapportée par Trelawney, aussi sur la base d’une teneur de coupure de 0,3 g Au/t.

Un algorithme préliminaire d’optimisation de la fosse a été appliqué sur le modèle de blocs de la teneur estimée afin de respecter l’exigence de l’ICM voulant que les ressources minérales montrent des perspectives raisonnables d’extraction rentable. L’estimation de la ressource se base sur un prix de l’or à long terme de 1 600 $US l’once. Tous les coûts d’exploitation et paramètres techniques servant de base à la nouvelle estimation sont plus prudents que les paramètres employés lors de l’estimation de la ressource précédente. Seule la minéralisation contenue dans l’enveloppe de fosse préliminaire a été incluse dans l’estimation de la ressource.


Tableau 1 : ESTIMATION DE LA RESSOURCE MINÉRALE DU PROJET CÔTÉ GOLD
4 octobre 2012

Classification  Teneur de coupure
(g/t Au)
Tonnes
(millions)
Teneur
(g/t Au)
Or contenu
(millions d’onces)
Indiquées 0,25 278 0,86 7,68
Indiquées 0,30 269 0,88 7,61
Indiquées 0,40 244 0,93 7,32
Indiquées 0.50 210 1,01 6,83
         
Présumées 0,25 47 0,71 1,07
Présumées 0,30 44 0,74 1,04
Présumées 0,40 36 0,83 0,95
Présumées 0,50 30 0.90 0,88

Notes:

  1. D'après les définitions de l'ICM pour la classification des ressources minérales.
  2. Les ressources minérales sont estimées à une teneur de coupre de 0.30 g Au/t.
  3. Les ressources minérales sont estimées en utilisant un prix de l'or à 1 600 $ US l'once et une récupération de 93,5 % dans le procédé.
  4. Les titrages à teneur élevée sont platfonnés à 15 g Au/t et à 20 g Au/t selon le sous-domaine.
  5. Une densité apparente de 2,71 t/m3 a été ultilisée pour la tonalite et la brèche et de 2,79 t/m3 pour la diorite.
  6. Les ressources minérales présentées sont délimitées à l'intérieur d'une enveloppe de fosse conceptuelle générée en utilisant des hypothèses raisonnables pour établir les paramètres économiques et techniques.
  7. Les ressources minérales ne sont pas des réserves minérales et n'ont pas encore de viabilité économique démontrée, mais on estime qu’elles présentent des perspectives raisonnables d'extraction rentable.
  8. Les chiffres étant arrondis, ils pourraient ne pas correspondre.
  9. Les ressources minérales sont présentées sur une base à 100%. IAMGOLD détient une participation moyenne attribuable de 92,5 % dans ce projet.