Exploitations
Image

Mines d’or de la division Doyon, Québec

GÉOLOGIE ET MINÉRALISATION
GÉologie

Les gisements de la division Doyon (Mine Doyon et Mouska) sont encaissés dans les roches volcaniques et intrusives de la formation de Bousquet se retrouvant à l’intérieur du groupe de Blake River (« GBR »), aussi connue comme la prolifique ceinture de roches vertes aurifère Cadillac-Bousquet dans la région de l’Abitibi, au Québec. La stratigraphie s’étend d’est en ouest et plonge abruptement au sud. La ceinture volcanique du GRB est bordée au nord par les roches sédimentaires du groupe de Kewagama et au sud par les roches sédimentaires du groupe de Cadillac. Les contacts entre le GBR et les groupes sédimentaires adjacents sont caractérisés par des zones de déformation extensives importantes.

Les gisements du camp minier Doyon-Bousquet-LaRonde constituent l’un des plus importants districts producteurs d’or de la ceinture de roches vertes de l’Abitibi et par conséquent, la région minière métallique la plus productive du Québec. La ceinture recèle plusieurs grands gisements, dont LaRonde, Bousquet 2, Bousquet 1, Doyon et Mouska. Ces gisements se situent dans le corridor fortement altéré et déformé connu en tant que la zone de déformation Doyon-Dumagami. La production historique et les réserves et ressources actuelles cumulées de ces mines dépassent les 25 millions d’onces d’or.


MinÉralisation

La minéralisation de type filonien prédomine à la division Doyon.  Les mines Doyon et Mouska sont caractérisées par des systèmes de veines épizonales à Au-Cu riches en sulfures reliées aux complexe intrusif de Mooshla et /ou associées à des zones de cisaillements. Les principales veines minéralisées ont en moyenne plusieurs centimètres d’épaisseur et elles sont composées de diverses proportions de pyrite, de quartz, de chalcopyrite, de carbonates, souvent avec présence d’or visible.

Le gisement aurifère de Doyon se divise en trois parties : la Zone 1, la Zone 2 et la Zone Ouest. Les Zones 1 et 2 se trouvent exclusivement dans des roches volcaniques alors que la Zone Ouest est encaissée dans l’intrusif de Mooshla. 

La mine aurifère Mouska se situe dans la partie sud de la sous-province de l’Abitibi, dans le canton Bousquet. Elle est encaissée dans des roches volcaniques et plutoniques du GBR. Les roches volcaniques prédominent et sont surtout de composition basaltique à andésitique. Le gisement est classé en tant que dépôt filonien. La minéralisation économiquement rentable est associée à d’étroites veines de quartz de moins d’un mètre d’épaisseur et continues latéralement et verticalement. Les veines sont orientées à 110º SE, plongent sous-verticalement et elles contiennent de 5 à 15 % de pyrite-pyrrhotite et 5 à 10 % de chalcopyrite.