Exploitations

Mine d'or Yatéla, Mali

VUE D'ENSEMBLE
Emplacement

La mine d’or Yatéla est située à 25 kilomètres au nord de la mine d’or Sadiola, dans le sud-ouest du Mali, en Afrique occidentale, près de la frontière séparant le Sénégal du Mali, à environ 50 kilomètres au sud-sud-ouest de Kayes, la capitale régionale. La population de Kayes est d’environ 100 000 habitants. Cette ville se trouve à 510 kilomètres au nord-ouest de la capitale du Mali, Bamako.

Le Mali, officiellement la République du Mali, est un pays d’Afrique occidentale sans accès à la mer, entouré de l’Algérie au nord, du Niger à l’est, du Burkina Faso et de la Côte d'Ivoire au sud, de la Guinée au sud-ouest et du Sénégal et de la Mauritanie à l’ouest. Sa superficie est de tout juste plus de 1 240 000 km² et sa population est de près de 12 000 000 d’habitants.

Le permis d’exploitation minière de Yatéla couvre 195 km² d’une région éloignée au Mali. En 2005, une nouvelle route d’accès a été construite entre Yatéla et Sadiola pour faciliter les déplacements entre les deux exploitations.

La mine d’or Sadiola comprend une piste d’atterrissage pouvant servir à des aéronefs légers en vue d’effectuer des vols affrétés depuis Bamako.

Kayes est desservie par le train, par la route et par les airs de Bamako et de Dakar, la capitale du Sénégal. Bamako possède un aéroport international comportant des vols quotidiens à destination de nombreux pays d’Afrique occidentale et d’Europe. Quant à Dakar, c’est un port d’entrée important vers l’Afrique occidentale, tant maritime qu’aérien, qui constitue la voie principale d’approvisionnement de la mine en biens importés.




Historique

Le gisement Sadiola a été défini comme une zone propice à l’exploration aurifère en fonction de preuves très répandues de travaux miniers artisanaux et d’orpaillage par les gens du pays. Les documents miniers officiels de Sadiola remonteraient à près de 300 ans, et les anciens travaux suggèrent que l’activité minière pourrait avoir eu lieu il y a plus de 1000 ans. Très tôt au cours de cette poussée vers l’exploration, la région Yatéla a été considérée comme renfermant potentiellement un gisement exploitable.

À la fin de 1997, IAMGOLD et AngloGold Ashanti ont signé un accord avec la société australienne Eltin Limited pour acheter la concession Yatéla, située à 25 kilomètres au nord de la mine d’or Sadiola. L’achat a été conclu au début de 1998 et une étude de faisabilité gérée par AngloGold a débuté en mars 1998. L’étude de préfaisabilité finale a été publiée en novembre 1999. Le gouvernement du Mali a octroyé un permis d’exploitation pour le projet Yatéla en février 2000. IAMGOLD et AngloGold ont ensuite convenu de procéder à la mise en valeur de la mine d’or Yatéla. Les actifs aurifères d’Anglo American ont par la suite servi pour créer la plus grande partie d’une nouvelle entreprise : AngloGold Ashanti.

AngloGold Ashanti, par l’entremise de sa filiale à 100 %, AngloGold Ashanti Mali S.A. (« AngloGold Mali »), est l’exploitant de la mine d’or Yatéla.

Étapes importantes :

1987       Le gouvernement du Mali commence l’exploration de la région de Sadiola/Yatéla.
1997       IAMGOLD et AngloGold Ashanti acquièrent Yatéla.
1999       L’étude de faisabilité de Yatéla est terminée.
2000       Le commencement de la mise en valeur de mine d’or Yatéla.
2001       La mine d’or Yatéla entre en production.


image