Exploitations
Image

Mine d'or Yatéla, Mali

EXTRACTION ET TRAITEMENT
Extraction

La mine d’or Yatéla utilise des techniques minières conventionnelles de fosse à ciel ouvert.  La production exploite actuellement la fosse principale de Yatéla et du minerai additionnel provenant d’Alamoutala pendant les années 2003/2004. La fosse est conçue pour atteindre une longueur de 1 300 mètres, une largeur de 600 mètres et une profondeur de 220 mètres.

L’extraction du minerai lixiviable en tas cessera vers la moitié de 2010, suivie d’une lixiviation et du rinçage des tas qui se poursuivra pendant des mois. Une étude actuellement en cours cherche à déterminer la possibilité qu’il y ait une petite quantité de minerai sulfuré sous le gisement existant d’Alamoutala à traiter à Sadiola.


Traitement

L’usine de traitement consiste en des installations de lixiviation en tas standard comprenant un concasseur qui alimente un tambour d’agglomération pour produire des boulettes. La matière sortant du tambour d’agglomération est transportée par convoyeur terrestre jusqu’au convoyeur en cascade et des empileuses radiales qui construisent chaque cellule de lixiviation en trois couches. Du ciment est ajouté pendant le processus d’agglomération afin de renforcer la stabilité structurale des tas et d’assurer une bonne percolation des couches inférieures. Les tuyaux d’irrigation au goutte-à-goutte alimentent les cellules en solution de cyanure. La solution mère est recueillie après avoir percolé à travers le tas et est éventuellement pompée dans des colonnes remplies de charbon qui prélèvent l’or.

Le taux moyen de récupération sur la durée de vie de la mine inclus dans l’étude de faisabilité était de 85 %. Le cycle de lixiviation de la mine d’or Yatéla dure plus longtemps qu’il avait été prévu à l’origine. Toutefois, le taux ultime de récupération de l’or contenu demeure quand même à 85 %.