Exploitations

Mine d’or Essakane, Burkina Faso

GÉologie et MinÉralisation
GÉologIE

Le projet Essakane se trouve dans la ceinture de roches vertes Gorouol du Paléoprotérozoïque dans le nord du Burkina Faso. La stratigraphie locale peut être subdivisée en une succession Birimienne de  métasédiments à faciès de schistes verts inférieurs (méta-argilites, arénites et volcano-sédiments), de conglomérats et de volcanites felsiques subordonnées, et une succession Tarkwaïenne sous-jacente comprenant des métasédiments détritiques siliceux, des conglomérats et des volcanites mafiques à andésitiques. La succession Birimienne contient des unités intrusives mafiques qui, ensemble, comprennent jusqu’à quarante pour cent de la section stratigraphique totale. Dans le secteur du projet, l’or est présent presque exclusivement dans les roches Birimiennes.

La région montre les signes d’au moins deux événements de déformation. Les éléments structuraux D1 tels l’anticlinal encaissant d’Essakane sont repliés par une série de plis F2 orientés nord-nord-est. Une déformation plus tardive s’est produite à la marge d’un batholithe calco-alcalin dans le sud du secteur du projet. La faille Markoye s’allonge en direction nord-nord-est à travers la portion ouest du secteur du projet et sépare les roches paléoprotérozoïques du terrain de granite-gneiss d’âge Archéen à l’ouest.









MinÉralisation

Essakane est un gisement aurifère orogénique caractérisé par des stockwerks de quartz-carbonate et est encaissé dans une séquence d’arénite et d’argilite Birimienne. Le dépôt se trouve dans un anticlinal asymétrique vertical qui plonge peu profondément vers le nord-ouest. La plus forte concentration de veines de quartz et de minéralisation aurifère se trouve dans la principale unité d’arénite, épaisse de 50 à 70 m, et également dans la zone de charnière et dans le flanc est du pli de l’anticlinal encaissant.

Il y a deux contrôles structuraux distincts sur la minéralisation aurifère : (i) l’or associé à la strate de déformation parallèle, et (ii) l’or associé aux structures formées par le plissement de l’anticlinal. Les ensembles de veines sont complexes et consistent en : (i) des veines de quartz parallèles laminées et déposées en strates, (ii) des extensions de veines de quartz tardives et au pendage abrupt, et (iii) des veines planaires axiales et des veinules mises en place par des fluides sous pression dans la zone axiale du pli.  

L’altération de l’unité encaissante d’arénite consiste généralement en un assemblage séricite > carbonate > silice ± albite ± arsénopyrite ± pyrite. L’arsénopyrite et la pyrite sont présentes dans et autour des veines de quartz ou sont disséminées dans l’ensemble des secteurs d’altération des épontes. Des traces de chalcopyrite, de pyrrhotine, de galène et d’hématite se trouvent également avec l’arsénopyrite. L’or est présent en particules libres dans les veines ainsi qu’en intercroissance dans l’arsénopyrite sur les parois des veines ou dans les roches encaissantes.

Le profil régolithique dans le secteur du dépôt consiste en un à trois mètres de latérite, une zone supérieure de saprolithe épaisse de 30 à 50 mètres et une zone de saprolithe inférieure d’une épaisseur de 10 à 30 mètres posée sur de la roche fraîche compétente. Le dépôt Essakane a un allongement de 2 500 m et est ouvert au nord, bien que la minéralisation économique suive le pendage du pli pour devenir progressivement plus profonde. La présence de la minéralisation a été confirmée jusqu’à une profondeur de 270 m à la verticale sous la surface, mais la pleine étendue dans la charnière du pli et dans le flanc du pli est n’a pas encore été testée.